• The End (Public)

    Groupe: Infinite

    Genre: Yaoi, Science-fiction ( est-ce que les zombies sont classifiée dans cette catégorie? '-')

     

     

  • Chapitre I

    P.O.V Myungsoo:

     

    Il faisait nuit, les rues de Séoul étaient déserte, les avenues principales étaient encore éclairé par quelques lampadaires. Des bruits étrange avait envahi la mégapole. Deux semaines, cela faisait deux semaines que j'étais enfermé dans mon appartement qui se trouvait dans le district de Yongsan, mes parents étaient probablement mort ainsi que mes camarades de classe. Le courant et l'eau avaient été coupé depuis maintenant trois jours, nous étions en Janvier et les températures frôlaient les moins dix degrés. J'étais enroulé dans ma couverture la plus chaude mais cela n'empêchait pas mes dents de claquer. Le froid me donné sommeil malgré le fait que les alentours n'étaient pas sûr, mes paupières étaient lourdes. Le bruit qu'émit mon ventre me ramena à la réalité , depuis combien de temps n'avais-je pas mangé? Un jour ? Deux jours? Peu importait, je me levais et je passa devant mon grand miroir . Mon corps autrefois bien bâti et musclé avait perdu de son volume, mon visage était plus fin , et par dessus je ressemblais à un mort vivant. Ironie du sort, la majorité de la ville avait été décimé par eux. J'ouvris un placard pour me rendre compte qu'il ne me restait plus qu'une boîte de biscuit, une chose était sûr, si moi Kim Myungsoo voulait survivre, il fallait à tout pris que je sorte d'ici.

     

     

    ***

     

    P.O.V Sungyeol

    Nous étions tout les deux enfermés dans cette armoire, mon petit frère tremblait comme une feuille, je le pris dans mes bras. Il n'avait que huit ans, nos parents avaient été dévoré vivant devant nous avant de eux aussi se transformaient en monstre. J'avais du abattre mes propres parents, il était dur de garder toute sa tête dans cette situation mais il le fallait à fin de le protéger. Au bout d'une heure ils partirent, j'entrouvris la porte et jeta un coup d'oeil. Personne. Je sortis alors en premier et je fus suivis de près par le petit.

     

    <<-Dis-moi grand frère, ils vont revenir les monstres? demanda-t il la voix encore tremblante

    -Sûrement, on doit partir au plus vite, demain matin au plus tôt, il est trop dangereux de sortir pendant la nuit. Ils pourraient se cacher dans certaines ruelles. dis-je

     

    Ou devions-nous aller ? Quitter ma maison serait difficile mais il le fallait. Mon frère serra notre petit chiot dans ses bras. Il l'avait eu pour Noël, c'est à dire le jour ou tout ça avait commencé. Il l'avait appelé "Ace" c'était un berger allemand. Je saisis un couteau au passage dans la cuisine avant de préparer notre sac, l'aube n'allait pas tarder à arriver.

     

    ***

    P.O.V Myungsoo

     

    Je m'étais armé du sniper de mon père ainsi que d'un petit pistolet (travaillant à l'armée ,il laissait toujours une arme chez nous.), je m'étais également emparé d'un sac à dos dans laquelle j'avais mis le strict nécessaire: eau, briquet, couverture, rechange, trousse de secours, un couteau et un peu de nourriture. J'entrouvris lentement la porte, une ombre bougeait dans le couloir. L'avantage était qu'ils te repéraient aux bruit et non à ton odeur, sans compter sur le vision quasi nulle. Je n'aurais sûrement pas besoin de me battre, je sortis silencieusement, je m'approchait silencieusement de la sortit et je passa à côté de la chose. Je reconnus immédiatement le visage de ma vieille voisine , Mme. Lee qui m'avait gardé un nombres inimaginable de fois lorsque j'étais petit. Les larmes me vinrent aux yeux mes je ne les laissèrent pas couler, il fallait que je m'y fasse, rien ne serait plus pareil et ce genre de situation allait sûrement se reproduire. Je revins pourtant vite à mes esprits, foudroyais par l'abominable puanteur émanant de ma nourrice, non je ne devais plus l'appeler ainsi, c'était un monstre avec pour seule but de me dévorer. Une sueur froide coula dans ma nuque et échoua sur ma chemise blanche. Mon pied butta contre quelque chose, un bras. Je recula et avec ma chance légendaire, tomba au sol en faisant un énorme bruit qui parvint à attirer l'attention du zombie sur moi. Je sortis mon pistolet et tira une balle entre les deux yeux de la créature, je ne remercierais jamais assez mon père pour ses cours de tire. Je dépassa la carcasse , je faillis vomir le peu de nourriture que j'avais avalé. J'ouvris la porte et pour la première fois depuis deux semaines je vis la lumière du jour, je n'avais pas osé ouvrir les rideaux de mon appart.

     

    Les rues étaient désertique, la neige était tachée de sang coagulé , de la fumée blanche s'échappait de mes lèvres. Je respirais l'air, elle n'était plus aussi pur qu'avant, l'odeur étouffante de décomposition empestait les alentours. Je devais passé entre les voitures, cadavre métallique encastrés les uns les autres . Mes pieds s'enfonçaient dans la neige et mes basket étaient trempés. Je décidais de trouver une place sûr pour le moment....

     


    votre commentaire
  • Chapitre II

     

    P.O.V Sungyeol

     

    Nous avions pénétré dans l'enceinte du centre commercial de notre quartier, à mon avis c'était le coin le plus sûr, nous pourrions nous barricader à l'intérieur ,trouver de la nourriture et des vêtements. Minsuk s'assit sur un banc et caressa la tête du chien, je m'effondra contre un mur. Ma tête tournait dangereusement, depuis combien de jours n'avais-je pas mangé? Maintenant que j'y pensais, je n'avais pensé qu'à nourrir mon petit frère et le chien. Mon frère posa la main sur mon front et s'écria:

     

    <<-Grand frère tu es brûlant!!!

    -T'en fais pas c'est rien, tu ferais mieux de dormir un peu je surveillerais les alentour...

    -Pas question! répliqua-t il

    -Je t'en pris , va te reposer .

     

    Il céda , partis s'allonger, au bout de quelques minutes, il s'endormit je me leva avec grande peine et le recouvrit avec une couverture. Je l'observa pendant un moment, il aurait du vivre à une autre époque, une époque où rien de cela ne serait arrivé, une époque où il aurait pu vivre sans se préoccupait de mort vivant voulant le dévorer. C'était ma dernière famille et lorsque qu'il était né, j'avais juré à mes parents que je le protégerais. Je décida de faire un tour dans l'immense bâtiment, soudain j'entendis un bruit derrière moi.

     

    ***

     

    P.O.V Myungsoo

     

    J'avais marché pendant toute la journée, j'avais du abattre quelques unes des créatures, j'étais gelé jusqu'au os et je ne pensais qu'à deux choses: prendre un bon bain chaud et dormir. Je vis au loin le bon vieux centre commercial où j'avais passé de nombreuses après-midi en compagnie de mes anciens amis. Je soufflai, me souvenir d'eux était loin d'être agréable.

    Je poussa la porte et rentra. La poussière emplissait l'air et je toussa quelque fois. Je montais dans les escalator inactif et finis par arriver à l'étage, il n'y avait apparemment aucune trace de zombies . J'avança quand soudain quelque chose me sauta dessus, je me retrouva plaqué au sol et ma tête heurta violemment le sol. J'ouvris les yeux et reconnu aussitôt le visage de mon ancien ami. Je le repoussa violemment et il atterrit contre le mur d'en face.

     

    <<-Myungsoo! Mais putain qu'est-ce que tu fou ici?!

    -Rien je comptais partir de toute façon... répondis-je en me levant

     

    Je tangua avant de m'effondrer au sol.

     

    -Hey ça va mec? me dit Sungyeol en posant sa main sur mon épaule.

    -Me touches pas! dis-je en repoussant sa main.

    -...Très bien, je ne t'embêterais plus mais restes ici, t'es pas en état de sortir, tu te ferais immédiatement tuer.

     

    Il n'avait pas tort, et sérieusement je ne comptais pas mourir maintenant. Je soupira alors qu'il me tendait de l'eau.

     

    -Boit tu iras mieux après. me lança-t il

     

    J'hésita un instant ,empoigna la gourde puis je bus une bonne gorgée et la lui rendit.

     

    -Où es ton petit frère? tentais-je

    -Il dort en haut.

     

    Je soupirais à nouveau mais cette fois-ci de soulagement, j'avais toujours apprécié son petit frère, il était adorable.

     

    -Et toi tes parents? demanda-t il

     

    Il du comprendre car un froid envahi l'air. Je le regarda, il avait changé. Il n'était plus le même Sungyeol, son sourire s'était évanoui, dans le temps il riait même dans les mauvais moment. C'était moi qui avait coupé les pont , j'avais peur, enfin pas de lui mais de mes sentiments, j'avais commencé à le voir différemment, il rayonnait et j'étais ébloui. Je m'effrayais , me demandais ce que ce sentiment étrange était. Et j'étais arrivé finalement à une conclusion, j'étais différent , différent des garçons de mon âge. J'aimais les hommes, et un homme en particulier: Sungyeol. J'avais peur qu'il me rejette alors j'avais fuit, changé de lycée et j'avais essayé de démarrer une nouvelle vie. J'ai bien dit essayé , j'étais isolé dans mon nouveau établissement mais malgré tout j'étais populaires, une rumeur courait comme quoi j'étais un garçon mystérieux et les filles ne cessaient donc de m'envoyaient des lettres de confessions, mais je restais bien indifférent à cela, je n'avais qu'une personne en tête. J'étais si soulagé qu'il soit encore en vie.

     

    Il se leva je le suivi du regard si seulement il savait....

     

     


    votre commentaire
  •  

    Chapitre III

     

    P.O.V Sungyeol

     

     

    Il m'avait tellement manqué! Je me rappelais du temps ou le groupe était réuni, cette époque où nous régnions dans le lycée, cette époque où je me sentais invincible avec lui.

    Qu'étais devenu les autres arpentait-il désormais les rues à la recherche de viande fraîche?

    Et maintenant qu'il était là, qu'allait-il faire? Allait-il partir et me laissé à nouveau?

    Je revins et remarqua avec stupeur que l'endroit où dormait mon frère auparavant était désormais vide. Au loin j'entendis un aboiement. Je descendis les marches et vis Myungsoo pointé son sniper en direction d'un zombie, ce dernier s'effondra instantanément, je n'eu que le temps de voir un zombie foncer sur Minsuk, se dernier poussa un cris , j'étais figeais, mon frère allait se faire dévorer devant mes yeux mais j'étais incapable de bouger. Myungsoo sauta par dessus un comptoir et décapita la tête de la bête à l'aide d'un couteau. Je fonça vers mon frère étendu sur le sol, je le regarda,il avait l'air en bonne état jusqu'à ce remarque le sang s'échappant dangereusement de son bras. Je vis Myungsoo sortir une trousse de secours, renversa presque entièrement la bouteille de désinfectant sur la plaie béante. Minsuk poussa un cri. Il s'arma d'une seringue rempli d'anti-virus et injecta le contenu très rapidement. Il prit sa ceinture et fit un garrot avec. Je remarqua que les larmes coulé de mes yeux, Ace était aux côtés de son maître légitime et couinait. Myungsoo ferma les yeux et lança tristement:

     

    <<-Prions pour que ça marche...

     

    Il prit de l'eau et la lui fit avaler

     

    -Il faut que tu bois beaucoup pour éliminer les virus, enfin, si cette chose est bien un virus....

     

    J'avais oublié, ça mère était médecin et il était également très fort en science. Il sortit un bandage de la trousse de secours.

     

    -Je pense que ça ira , j'ai du tué la majorité des virus avec le désinfectant et le reste par les anti-virus. Maintenant il ne reste plus qu'à espérer que son système immunitaire soit assez fort. Ecoutes moi Minsuk, il faut que tu te battes d'accord?

    -Oui, mais je me sens bien pour l'instant à part le faite que la plaie me fait mal! Mais je pourrais savoir ce que tu fais ici? dit-il avec de la douleur dans ça voix

    -Ah ça... Je voulais me mettre à l'abri pour la nuit et je me suis retrouvé ici.

    -Tu...Tu vas rester avec nous pas vrai? Hyung tu es fort...Si tu es avec nous on pourra survivre.

     

    Son regard se perdit un instant avant de répondre.

     

    -D'accord je ferais tout mon possible pour te sauver.

    -Mais, même si il devait m'arriver quelque chose est-ce que tu pourrais rester avec hyung? Tu ne peux pas imaginer à quelle point il était désespéré après ton départ...

     

    Ca y est, il venait de tout dire, je détourna le regard bien conscient de sa réponse , il allait sûrement refuser;

     

    -Ne t'en fais pas, pour le moment reposes toi. dit-il en plaçant une couverture sur lui.

     

    Un bruit retentit quelque part dans une des galeries. Myungsoo se leva empoigna son pistolet, il était si beau à ce moment-là, la lumière du couché de soleil passé à travers les vitres, sa chemise était légèrement ouverte et me donné une vue sur ses muscles. Je détourna le regard.

     

    -Reste près de ton frère et protèges le, je reviens dans un instant.

     

    Oui je savais que je l'aimais, et ça je ne me l'était jamais caché, peut-être avait-il perçut ce que je ressentais envers lui et avait fuit dégoûté... Je le regardais s'éloigner, il repassa par-dessus le comptoir, <<comme dans un film...>> pensais-je.

     

    -Il est cool ! dit mon frère des étoiles dans les yeux

    -Hmm. répliquais-je

     

    Je regardais mon frère, sans Myungsoo il serait probablement mort, et je ne pouvais pardonner mon incapacité. Le chiot s'était allongé sur les genoux de son maître et couinait. Nous entendîmes quelque coup de feu , puis rien. J'eu peur mais des ténèbre il sortit. Je soupira de soulagement.

     

    -Rentrons dans un des magasins pour la nuit, rester dans le hall est dangereux. On va devoir te déplacer mon grand! Dit Myungsoo en le portant

    -Laisse je peux le porter. proposais-je pour me rendre utile

    -T'es sûr ? insista-t il en me regardant d'un oeil vif. A vrai dire j'ai 'impression que t'es au bord de l'évanouissement mon vieux alors je pense pas que ce soit une bonne idée...

     

    Maintenant qu'il le disait je me sentais relativement mal.

     

    -Laisse moi faire... dit-il en posant une main sur mon épaule

     

    Se contact me donna un grand frisson, combien de fois avais-je regretté son affection? Autrefois nous étions tout le temps ensemble , nous faisions tout ensemble.

     

    -Ok. fut la seule réponse que je pus lui dire.

     

    Il me gratifia d'un petit sourire bien à sa façon. Nous entrâmes dans une de ses boutiques de ventes de meubles, nous allongeâmes Minsuk sur un des lit d'expositions, il s'endormit presque aussitôt. Je pus enfin m'asseoir dans un siège, Myungsoo fit de même je le regarda:

     

    <<-Ce que tu as dis tout à l'heure... Sur le fait que tu resterais avec moi même si mon frère n'était plus là, c'est vrai? commençais-je

    -Oui, je lui ai promis.

     

    Savoir qu'il resterait sous n'importe qu'elle raison me soulagea.

     

    -A ton avis qu'est-il arrivé aux autres ? tentais-je

    -Je ne pense pas qu'ils soit envie ... Après mon départ, qu'est devenu le groupe? demanda-t il les yeux remplis de douleur

    -Nous nous sommes séparés, tu sais pour Woohyun...

    -Oui.

    -Je ne sais pas ce que sont devenus les quatre autres.

     

    Il souffla et je repris:

     

    <<-Pourquoi es-tu partis?

     

    Un gros silence suivit mes mots, ce même froid se réinstalla.

     

    -Pour des raisons que tu ne serais probablement capable d'accepter, tu me haïrais sûrement.

    -Alors je te poserais juste une question, était-ce moi où les autres? Est-ce moi qui ai causé ton départ?

     

    Il ferma les yeux avant de lâcher le seul mot que je refusais d'entendre.

     

    -Oui.

     

    J'en avais entendu assez et en savais assez, tout était à cause de moi. Je me haïssais et il devait me haïr ,peut importe la raison.

    Je pris la parole.

     

     

    -Sache que peut importe tes raisons je ne te détesterais pas. dis-je avant d'aller voir comment mon frère allait.>>


    votre commentaire
  • Chapitre IV

     

    P.O.V Myungsoo

     

    Ses mots résonnaient dans ma tête , pouvais-je tout lui avouer dans ce cas? Il ne me repousserait pas? Je n'avais pas la tête à ça pour le moment, il fallait que je trouve une façon de maintenir le plus longtemps en vie ce petit. Je fermais les yeux et essayé de rappelé ce que ma mère m'avait toujours dit, il était presque impossible de tuer un virus sans tuer la cellule hôte. Le cataclysme avait sûrement été produit par un virus qui avait du muté ou une expérience chimique exercé par l'Etat. Je me posais une question, le reste du monde était-il infecté? Il était possible que non, si les Etats étranger avait coupé tout contact avec la Corée il était possible que partir à l'étranger était un bon moyen de survis mais si Minsuk était contaminé, ils ne nous laisseraient pas passer. D'après mes souvenirs, il se trouvait une pharmacie dans le bâtiment, elle a peut-être pillé, mais il devrait bien rester quelques anti-virus ,anti-douleur, et surtout du désinfectant. Je me leva et m'arma d'une lampe de torche.

     

    <<-Où vas-tu ? demanda Sungyeol de retour

    -Je vais explorer le bâtiment, d'après mes souvenirs il y a une pharmacie.

    -Hmm je pense qu'elle se trouve au troisième étage. Tu veux que je t'accompagne?

    -Non ça va aller. dis-je en m'éloignant

     

    je sentis sa main retenir mon bras.

     

    -Fais attention à toi. me murmura-t il avant de me laissé partir.

     

    Je lui répliqua avec un sourire avant d'enchainer:

     

    -Bien sûr tu me connais après tout!

     

    J'enleva les barricades avant de sortir, les couloirs étaient ténébreux, j'alluma lampe torche et essaya de faire le moins de bruit possible en avançant. Je passa la main sur mon pistolet , près à le dégainer à tout instant, plus j'avançais ,plus je me sentais épié mais pourtant je ne voyais personne, enfin pas de monstres. Je descendais les marches tandis que le flic flac incessant de la pluie rebondissait sur le toit en verre. La lumière de la Lune illuminé le centre du bâtiment, soudain je vis une ombre furtif passer dans un coin du bâtiment, je saisis mon arme immédiatement. J'arriva finalement à la pharmacie, certaines étagères étaient renversé, des tiroirs vidé, on avait l'impression qu'une tornade était passé à l'intérieur... J'ouvris un placard et tomba sur du désinfectant relativement puissant, je saisis un petit flacon avec des comprimés qui traînait à mes pieds: des analgésiques. Je ne trouva pas néanmoins les anti-virus et rester dans cette endroit sinistre ne m’inspirait guère confiance. Quelque chose tomba derrière moi et découvris un homme, et non un mort vivant écroulé sur le sol. Je ne pouvais voir son visage dans la pénombre mais il fallait que je le ramène avec moi. Je le mis sur mon dos , commença à grimper les escalier avec peine. Je du m'arrêter au milieu des marches, la sueur perlait sur mon front et descendait le long de ma nuque, un grognement résonna derrière nous je me retourna, devant nous se trouvait un cadavre , j'attendis qu'il soit à porter et lui tira une balle qui partit se loger droit dans son cerveau. Je repris ma marche, j'arriva finalement en face du magasin de mobiliers, je déplaça les obstacles et fit rentrer l'inconnu dans notre refuge. Je l'allongea sur un des nombreux sofa . Sungyeol me rejoignit :

     

    <<-Qui est-ce?

    -Aucune idée , il s'est évanoui dans la pharmacie. Va allumer le groupe électrogène.

     

    Il appuya sur l'interrupteur et la pièce s'illumina, je ne vis rien au départ, trop ébloui par la lumière. Lorsque je pus voir clairement je regarda le visage de notre étranger. Je fus choqué, c'était mon ami, enfin ex-ami Dongwoo, certes en mauvais état mais il avait gardé les traits de son visage.

     

    -Oh purée c'est Dongwoo hyung ! s'écria Sungyeol presque aussi choqué que moi.

    -Il a une de ces fièvres! Apportes lui de l'eau s'il te plait !!! lui demandais-je

     

    Il avait une sacrée fièvre et vu la façon dont il respirait il devait avoir une bronchite. A vrai dire son t-shirt était déchiré et il était loin de faire chaud. Je pris une couette qui traînée sur un lit et le recouvrit. Dongwoo avait tellement fait pour moi lorsque j'étais plus jeune que je ne pouvais pas le laisser dans cette état. Il m'avait empêché de faire des choses irréversible après que je sois partis. Et c'est le seul qui connaissait la raison de mon départ. Je lui fis avaler un anti-douleur et lui fis boire un sirop contre les maux de gorges. J'épongea son front parcouru de gouttelettes de sueur. Au bout de deux heures Sungyeol vint me voir.

     

    -Laisse moi la relève, va dormir! me lança-t il

    -Non c'est bon je vais bien.

    -Va dire ça à d'autres, t'as l'a même tête qu'eux actuellement.

    -Mais puisque je te dis que je vais bien, toi vas dormir.

    -Myungsoo n'essaye pas de tout supporter tout seul, je suis là moi aussi. Je me suis reposé, comment comptes-tu tenir ta promesse si tu ne dors pas? Va au moins t'allonger.

    -Bon t'as gagné mais si quelque chose ne va pas viens me réveiller...

    -Oui chef! dit-il un sourire aux lèvres heureux de m'avoir fait céder ce qui était loin d'être facile.

    Je soupira , j'avais beau être une tête de mule je finissais toujours par céder face à lui.

     

    Je m'allongea sur un des lits géant, le matelas était si confortable que je me sentais comme sur un nuage. Je ferma les yeux et étrangement Morphée m'attira dans ses bras plus rapidement que prévu.

     

     

    P.O.V Dongwoo

     

    Tout était noir, je ne me rappelais pas m'être évanoui. J'entendais des bruits autour de moi, comme des paroles mais ma tête me faisait tellement mal que je percevais ces discussions comme d'affreux bourdonnements. J'ouvris lentement les yeux, la lumière aveuglante du soleil me frappa. Avais-je rêvé? Est-ce que ces horreurs étaient juste le fruit de mon esprit? Je m'accoutuma à la lumière,un visage se dessina devant moi et je ne tarda pas à reconnaître le visage baillant de mon ami Sungyeol.

     

    <<-Oh! Tu es enfin réveillé hyung! me lança-t il

    -Où... Où suis-je?

    - Dans le centre commercial , tu sais celui où nous avions l'habitude de venir!

    -Que fais-tu ici?

    -Oh, c'est une longue histoire...

    -Tu es tout seul?

    -Non il y a mon frère et...Myungsoo.

    -Myungsoo?Ce Kim Myungsoo? demandais-je surpris

    -Oui.

    -Waouh je dois rêver, qu'est-ce qu'il fait ici?

    -Il s'est réfugié comme moi, et toi ? Comment es-tu arrivé ici?

    -Ohh... J'étais avec Hoya on se faisait un billard quand tout a commencé, c'était la panique générale, les gens dans les rues... Ils courraient et criaient... On ne savais pas exactement ce qu'il se passait, on suivait juste la foule. C'est à ce moment là que nous avons été séparé... Depuis je ne l'ai pas revu...

    -T'inquiètes pas pour lui, il est fort...dit-il les larmes aux yeux

    -Et je me suis souvenu de notre ancienne promesse, du coup j'ai foncé tout droit ici sans m'arrêter et ça fait des jours que j'ai pas mangé ni bu une seule goûte d'eau...

     

    Il me tendit une gourde d'eau.

     

    -Je n'étais pas sûr de vous croiser ici à vrai dire, alors lorsque j'ai cru voir Myungsoo, je n'étais pas sûr que c'était lui à cause du noir, alors je l'ai suivis et tu connais la suite...Où est-il?

    -Il dort, je l'ai envoyé dormir, il avait l'air d'un fantôme. Tu sais sans savoir que c'était toi il t'as porté jusque ici, sur son dos.

     

    Je me rappela soudain Hoya se faisant emporté par la masse humaine en folie, les femmes tombées au sol piétiné, les enfants se faisant dévorer, les maris voulant porter secours à leur famille , et nous deux amis en fuite, je me rappela de ses mots:

    <<-Si jamais nous étions séparé, fonce au centre commercial et n'en sors pas, je viendrais par n'importe quel moyen.>>

    Je décida alors de rester et d'attendre Hoya.


    votre commentaire
  • Chapitre V

     

    P.O.V Myungsoo

     

    Je me réveilla et vis avec horreur que le jour était levé, combien de temps avais-je dormis? Ma première vision fut le visage rayonnant de Sungyeol.

     

    <<-Alors mon pote bien dormis? me dit-il en rigolant

    -Je t'avais dit que je dormirais seulement quelques heures, pas toute la nuit!

    -C'est bon , comme ça tu auras l'énergie toute la journée!Au faite, Dongwoo hyung vient de se réveiller. ajouta-t il

    -Et ton frère?

    -Sa blessure a l'air infecté...

     

    Je me leva rapidement et alla le voir, je défis son bandage pour voir qu'avec malheur la blessure débordé de pu et de sang coagulé, une odeur de moisissure envahissait l'air. Je regarda ses pupilles, dilatés. Il était froid.

     

    -Comment te sens-tu?

    -J'ai la tête qui tourne, des hallucinations et je ne sens plus mon bras.

    -Tu ne sens plus ton bras? redemandais-je en fronçant le sourcils

    -Oui. confirma-t il

     

    Je n'avais pas tué tout les virus, il serait difficile de les détruire maintenant.

    Sungyeol me regarda et sembla comprendre la situation, je voyais dans son regard sa grande tristesse. Je m'approcha de lui.

     

    -Ca s'aggrave pas vrai? commença-t il la voix tremblante

    -Je ne vais pas te mentir, oui....

    -C'est de ma faute, si j'étais arrivé à tant , si j'avais été fort, si j'avais été capable de bouger, nous n'en serions pas là aujourd'hui...

    -Ne dis pas ça! Ce n'est pas de ta faute, si je l'avais vu descendre ....

    -Ne dîtes pas ça.... réfuta le blessé . C'est de ma faute, vous ne me croirez pas mais j'ai vu Sunggyu hyung ...

    -Quoi?! m'écriais-je avec Sungyeol

    -Dès qu'il a entendu les coups de feu , il est partit.

    -En croyant tes paroles... commenta Sungyeol

    -...il serait encore dans le bâtiment! finit Dongwoo

    -Dongwoo hyung ça va mieux? dit le petit

     

    Dongwoo me dévisagea, et me remercia du regard.

     

    -Oui je vais parfaitement bien...

    -...

    -Hey Myungsoo tu sais sans toi je serais probablement dans l'estomac de l'un d'eux.....

    -De rien, Sungyeol restes avec eux, je vais chercher Sunggyu hyung.

    -Non je viens avec toi! Dongwoo hyung peut le surveiller...

    -...Fait comme tu veux.

    -Cool mon frère va allait buter des monstres! s'écria le petit

    -Oui je vais leur mettre la pâtée!dit-il alors que nous sortions

    -Dongwoo j'ai laissé une arme à côté de toi hésite pas à t'en servir en cas d'urgence.

    -Pas de problèmes.

    Le jour nous révéla les dépouilles massacrés la veille, je vis Sungyeol se retenir de vomir, nous passâmes les cadavres et prirent le premier hall à droite, les bannières d'autrefois étaient déchirés, les grande lumières clignotaient de temps à autres, le sang recouvrait le sol autrefois carrelé. Je m'arrêta au niveau d'une des boutiques dans laquelle nous avions l'habitude de venir, ils y vendaient des sucreries, ils nous était arrivé de voler quelques bonbons par ci par là, nous nous enfuyons alors poursuivis par la vendeuse que Dongwoo trouvait "jolie". Je souris , tout était plus simple à cette époque. Je rentra dedans suivis de mon acolyte.

     

    -Tu te rappelles? commença-t il

    -Bien sûr comment oublier...répondis-je

    -Qui va là? lança une voix provenant des ténèbres de la boutique.

     

    Je sursauta et me mis sur mes gardes.

    Une silhouette familière surgit alors.

     

    -Vous? dit l'ombre

    -Hyung! cria Sungyeol avant de bondir sur notre invité.

    -Sunggyu hyung...

    -Myungsoo...

    C'était un de ceux qui avait le plus blâmé mon départ, pas qu'il m'en voulait, mais nous étions sa famille pour lui, me voir partir était alors très dur. Nous nous étions séparé sur une grande dispute. Avant de rencontrer les autres c'était seulement lui et moi, Sungyeol nous avait rejoint par la suite etc...

    -Petit con ! Tu sais pas combien j'ai eu peur pour toi! dit-il en me serrant dans mes bras.

    -...Où est Sungjong?

    -Oh! Il dort par là-bas, je l'ai croisé sur le chemin!

    -Allons le chercher. déclarais-je

     

    Roulé en boule dans un coin , je reconnus rapidement le petit frère de notre leader mais aussi notre petit frère à tous.

     

    -Je te préviens... Il a changé...

     

    Qui n'a pas changé avec ce cataclysme?

     

    -Hey! commença Sungyeol en posant sa main sur l'épaule du plus jeune

    -Me touches pas. dit-il en se libérant de l'étreinte du grand

     

    Effectivement, il n'était pas normale, lui autrefois si gentil si joyeux, lui qui n'osait jamais mal nous parler, était-ce vraiment la même personne?

     

    -Lève-toi Lee Sungjong.

    -Dégages, je veux pas d'un traître.

     

    Je ne voyais toujours pas son visage. Mais je savais qu'il pleurait.

     

    -Yah! Lee Sungjong! Depuis quand tu parles comme ça? s'écria Sunggyu

    -Toi aussi part, t'as même pas été capable de protéger nos parents!

    -...

     

    Le regard de ce dernier s'assombrit.

     

    -Ecoutes, aucun de nous n'as pu sauver nos parents , et pourtant nous continuons de vivre pour eux!s'énerva Sungyeol

    -...

    -Tu devrais le savoir... Toi qui es tout le temps positif....Il ne faut jamais abandonner...étouffa le grand

    -...

    -Tu ne parleras donc pas?

    -FOUTEZ MOI LA PAIX!!! DEGAGEZ !!!!

     

    Je lui enfonça une sucette dans la bouche.

     

    -Qu- commença-t il

    -Manges, t'aimes les sucettes aux citrons pas vrai? Non à vrai dire, t'en raffoles. C'est pas toi qui m'avait dit que lorsque tu te sentais mal tu en prenais? Alors tien manges, y en a un bon paquet!

    -Je...

     

    Il ne put finir sa phrase et explosa en larmes, je le pris dans mes bras.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique